eorthodontie.com
Utilisateur
De passe

Classe III

 Populaire
Classe III Les cl. III squelettiques (ANB) (de BALLARD) regroupent les anomalies des bases squelettiques dans le sens sagittal soit :
• par prognathie mandibulaire ;
• par rétrognathie maxillaire ;
• par l’association des 2.
• A ces anomalies peut s’ajouter une anomalie cinétique (dyskinésie) : le proglissement mandibulaire ;
• La cl. III dentaire (d'ANGLE) se caractérise par une position trop mésiale de la M1 inférieure d'au moins ½ cuspide par rapport à la M1 supérieure. Les dents antérieures sont alors fréquemment en bout à bout ou en occlusion inversée ;
• De plus, et en reprenant le tableau à double entrée de PETIT et CHATEAU il peut exister :
• une cl. III occlusale sur un fond de cl. I squelettique ;
• une cl. III occlusale sur un fond de cl. II squelettique ;
• une cl. III occlusale sur un fond de cl. III squelettique.
• Ainsi, l'origine des rapports de cl. III peut être lié à :
• Un trouble du développement de l'occlusion ;
• Un déséquilibre des rapports maxillo-mandibulaires.

Pour DELAIRE :
• "L'emploi persistant des termes de classe I, II ou III d'ANGLE traduit les imperfections de la terminologie classique de même que l'individualisation par BALLARD de classes squelettiques…C'est l'individualisation du syndrome prognathique mandibulaire qui regroupe au mieux toutes les manifestations cliniques et para-cliniques des dysmorphoses de classe III" ;
• Le mot syndrome étant interprété par DELAIRE comme un groupement de signes, un mode d'expression clinique commun à plusieurs affections, lesquels sont ensuite distingués selon leur étiopathogénie et leur nature particulière. Ce terme est donc très utile comme étape intermédiaire entre le bilan séméiologique des lésions et la pose du diagnostic précis de l'affection réellement en cause ;
• "C'est l'ensemble des symptômes observés lorsque le corps mandibulaire est dans une position avancée par rapport à la base maxillaire prise comme référence qu'elle soit normale ou anormale" ;
• ! Il ne tient pas compte des cl. III dentaires sur cl. I squelettique.
• Fréquence : faible, +/- 2-8% de la population orthodontique (DEMOGE) ;
• S'associe avec d'autres pathologies (sens transversal, vertical, DDM, compensations dento-alvéolaires, pathologies dentaires)...
Date de proposition 30/08/2009
Proposé par flaggada
Téléchargé 442 fois
Note 0.0 (0 votes)
 Version: 1.0
 Taille du fichier: 503697 [o]
Vous n'avez pas la permision de télécharger
Partager Twitter Partagez cette article sur GG+